jeudi 19 mars 2020

Modeste contribution

Aucun lien avec le cabinet, cette fois-ci… ne vous inquiétez pas, je reviendrai au thème de ce blog dès le prochain billet.

En premier lieu, je vous invite à consulter ce blog temporaire et à en partager l'existence sur vos pages Facebook. Il s'agit de mon humble coup de pouce à la situation actuelle de confinement.

https://livreensac.blogspot.com/




Ensuite...

Ce soir, sur ICI Première Radio-Canada, il y aura du radio-théâtre comme dans les années 40. Je suis impatient d’écouter ça. Je vais installer mon système de son dans le salon, placer les haut-parleurs pour une acoustique optimale.

Un peu tout le monde met la main à la pâte pour alléger le poids de l’isolement. L’OSM diffusera des concerts en ligne. La BANQ met des ouvrages numériques à la disposition de tous. Télé-Québec modifie sa programmation.

De mon côté, j’ai pensé vous offrir de la lecture de ma plume. Mes éditeurs disposent des droits sur mes romans, mais j’ai récupéré ceux de quelques nouvelles et je crois que celle-ci vous plaira.

Elle se nomme « À la boulangerie Lovecraft » et il s’agit d’une parodie de l’Érudit de Providence. Ce texte remonte à l’époque où je faisais des exercices de style en parodiant de grands écrivains. Le cycle de nouvelles qui en a découlé, « Boulevard des Parodies », inclus des titres tels que « À la pizzeria Verne », « À l’animalerie Poe », « À la blanchisserie Vonarburg », « Chez le disquaire Doyle » et autres folies du genre.

« À la boulangerie Lovecraft » est le seul texte de cette série de douze qui fut publié — dans le spécial « Ridicule » de la revue Moebius. Je n’ai jamais soumis les autres, qui n’ont pas vraiment de potentiel pour les principales revues où je publie…

Le texte est beaucoup plus drôle si vous avez déjà lu du Lovecraft, mais il ne s’agit pas d’une obligation.

https://www.erudit.org/fr/revues/moebius/2014-n142-moebius01513/72503ac/




Aucun commentaire:

Publier un commentaire